Jour 29 - C'est fini!
 
  
     

Jour 29 - C'est fini!

Montréal, Canada le 12/10/2012

Voilà. C'est fini. Il faut partir. Nous arrivons un peu trop tôt à l'aéroport de Toulouse (Marc nous l'avait pourtant dit!), mais ça ne fait rien. Quand le comptoir ouvre, l'agente est absolument charmante. Elle pèse nos sacs à dos et nous regarde en souriant: "Vous voyagez léger!" (12 kg pour moi, 13 kg pour Sylvio). Il faut dire que le premier client, juste avant nous avait vraiment beaucoup de bagages. Il a même dû se ranger pour aller arranger le tout, car je crois qu'une des 2 valises étaient trop lourdes. Ensuite, 6h20, départ vers Bruxelles sur Brussels Airlines. Nous constatons qu'il y a des petits panneaux séparateurs sur les sièges pour parler de la catégorie de passagers. Bizarre! Nous étions à l'arrière et, si je comprends bien, dans la 3e classe. À partir de ce panneau, pas de boisson gratuite. Tout doit se payer. Avant ces panneaux, il y avait des boissons gratuites. Étrange!

Arrivée à Bruxelles, tout, mais absolument tout est affiché en anglais exclusivement. Je me demandais vraiment si j'étais dans le bon aéroport. Dire qu'ils ont 3 langues officielles ici : français, néerlandais et allemand, mais non, ces langues n'apparaissent pas à l'aéroport. Troublant! Attristant! Dérangeant! Mais, on s'adresse toujours à nous en français. Et ils sont très gentils. Ensuite, nous décollons vers Montréal. Le vol se passe très bien. Puis, arrivée au Québec avec un petit retard. Nous passons les douanes, allons transférer les bagages et sortons prendre l'air un peu. Finalement, nous décidons de manger du St-Hubert. Je dis à Sylvio: "Juste au cas où St-Hubert décide de fermer aux Îles." (Et oui, en feuilletant le Radar dimanche j'ai appris qu'effectivement le St-Hubert des Îles avait fermé ses portes définitivement le 30 septembre. Je trouve cela vraiment dommage!)

Finalement, nous montons à bord du petit avion vers les Îles et, inutile de le dire, nous sommes assez fatigués. Nous ne connaissons personne sur le vol qui est pourtant plein. Alors, nous parions sur le nombre de personnes qui descendra à Québec. (Sylvio dit 26, je dis 28.) J'ai gagné: 28. Puis, d'autres personnes montent et à Gaspé nous parions à nouveau. Pendant le vol Québec-Gaspé, nous parions sur le nombre de pretzels qui se trouvent dans un petit sac gracieusement offert par Air Canada: 17. Sylvio a gagné ce pari. Bref, comme vous le constatez, nous étions vraiment très fatigués pour réussir à nous occuper avec de pareilles folleries.

Nous sommes maintenant rentrés à la maison. Chopin, notre toutou d'amour, nous a fait toute une fête à notre arrivée et Méo semblait aussi content, mais il est moins démonstratif ce petit lapin.

Ce fut un bien beau voyage avec de belles retrouvailles. Nous avons tellement, mais tellement aimé notre séjour. Nous commençons déjà à rêver au prochain...

Merci de nous avoir lu et d'avoir pris le temps de regarder quelques photos!

Au plaisir de vous croiser tous!

Céline et Sylvio de retour d'escale XXXX


 

Commentaires

 Geneviève
Bon retour! et merci pour vos récits :) On a voyagé avec vous à quelques km près hihi



Autres récits de voyage